Vous êtes ici : Accueil / Pratique / Inscription

Archives municipales

Infos pratiques

🚩Palais de marbre
    7, avenue de Fabron

    06200 Nice

Téléphone et Fax :
04 93 86 77 44 (Tél.)
04 93 97 13 55 (Fax)

🕒 Horaires :
lundi au vendredi 8h30 - 18h

🚶 Accès :
bus-39488_640.png n°8, 9, 10, 11, 12, 23, 34, 52, 59, 61 et 70 : Fabron
Vélos bleus6.png Stations n°14, 46 et 48

www.lignedazur.com   www.velobleu.org

CATALOGUE DE LA BIBLIOTHEQUE

Instruments de recherche dans les fonds d’archives

http://www.nice.fr/Culture/Les-Archives-Municipales/Inventaires-et-archives-en-ligne

Catalogue des imprimés:

Tout le Catalogue des Archives Municipales

Recherche Avancée

Catalogue Sudoc:

www.sudoc.abes.fr

Conditions de consultation

Consultation sur place

Renseignements bibliographiques

Par téléphone, par courrier électronique (archives@ville-nice.fr)

Le centre de documentation des Archives Municipales

📌 Bref historique :
Signalées dès 1204 dans la sacristie de la cathédrale Sainte-Marie du château, les Archives de la ville sont ensuite conservées dans la « maison commune » et suivent les divers déménagements des services municipaux jusqu’à leur installation dans l’actuel hôtel de ville.
En 1888, les Archives quittent la mairie pour les locaux de la toute nouvelle bibliothèque municipale, rue Saint-François-de-Paule, dont l’archiviste Antoine Bottéro prend la direction.
Les fonds d’archives voisinent ainsi avec les collections de la bibliothèque publique jusqu’à l’installation de cette dernière dans ses locaux du boulevard Dubouchage. En 1928, ils sont installés dans la villa Masséna. A la veille de la guerre, à l’occasion du départ en retraite de Joseph Levrot, conservateur de la bibliothèque et des archives depuis la Première guerre mondiale, une nouvelle archiviste-archéologue (Armance Royer) est recrutée qui rend au service des Archives son autonomie et organise la mise à l’abri des fonds sur la colline de Cimiez, puis leur réinstallation après guerre dans le pavillon d’entrée de la villa Masséna, et enfin, l’emménagement en 1963 dans la villa « Les Palmiers », rebaptisée « Palais de Marbre » à Fabron. Ce site historique continue d’abriter une partie des fonds, la salle de lecture et les salles d’exposition des Archives municipales de Nice.



🔎 Les fonds :
Outre les fonds d’archives proprement dits (de 1176 à nos jours), d’origine publique ou privée, et les riches collections iconographiques, les Archives municipales conservent une collection importante d’imprimés (environ 4 000 titres) :


· bibliothèque administrative et juridique française et italienne (XVIIIe-XXe siècles),

· collections d’almanachs et annuaires locaux des XIXe et XXe siècles,

· périodiques niçois du XIXe siècle à nos jours (Le Nicéen de 1804, L’Eclaireur, Nice-matin...),

· revues nationales et régionales d’histoire et d’archéologie,

· bibliothèque professionnelle (pratique archivistique),

· bibliothèque historique et culturelle locale sans cesse enrichie.

Les collections de périodiques et imprimés datent principalement des XIXe et XXe siècles mais quelques ouvrages anciens remontent au XVIe siècle et on peut citer la présence d’une édition originale du Nicae Civitas…de Pierre Gioffredo (1658).