Bibliographie de Michèle Pedinielli

à venir

avis

des lecteurs et des bibliothécaires

  • En eaux dangereuses / Donna Leon |

    En eaux dangereuses / Donna Leon Leon, Donna (1942-....). Auteur

    Un véritable coup de cœur pour Donna Leon 5/5 Comme d'habitude lorsque l'on ouvre un polar de Donna Leon, on retrouve l'atmosphère si particulière se dégageant de Venise. Peut être dû à la person... Voir plus Comme d'habitude lorsque l'on ouvre un polar de Donna Leon, on retrouve l'atmosphère si particulière se dégageant de Venise. Peut être dû à la personnalité de son héros récurrent : le Commissaire Guido Brunetti. L'écologie et ses dérives - l'un des champs de bataille de Donna Leon, avec le tourisme de masse - effectue son grand retour. Brunetti est devenu, au fil des romans un personnage familier dont on attends le retour une fois par an avec impatience. Ce n'est peut-être pas le titre que je préfère, comme à chaque fois, on se laisse emporter, "mener à la baguette" par la magie des lieux, et, des personnages. Voir moins Mme DAGUENET Marianne - Le 24 octobre 2021 à 15:07
  • Des nouvelles d'Agafia / Vassili Peskov |

    Des nouvelles d'Agafia / Vassili Peskov Peskov, Vasilij Mihailovic (1930-....). Auteur

    DES NOUVELLES D'AGAFIA - Vassili PESKOV 5/5 C'est la suite du récit "ERMITES DANS LA TAIGA" et de l'évolution de la vie de la famille LYKOV ayant fui la collectivisation en 1938 pour se réfugier... Voir plus C'est la suite du récit "ERMITES DANS LA TAIGA" et de l'évolution de la vie de la famille LYKOV ayant fui la collectivisation en 1938 pour se réfugier dans l'environnement hostile de la taïga sibérienne. Le premier récit se situe de 1982 à 1992. Celui ci de 1992 à 2008. Agafia la cadette est seule depuis le décès de plusieurs membres de sa famille. Tout en conservant une extrême rigueur dans ses convictions religieuses et sa pratique, l'ouverture qu'elle découvre à travers les visites de l'auteur amené par les géologues qui prospectent et ensuite par la spatiale pour les essais de fusée, vont lui faire découvrir des objets venant du "siècle" qui simplifient son mode de (sur)vie : la scie électrique, la vaisselle, l'arrosoir, les bottes en caoutchouc et les lampes de poche, ainsi que les photographies considérées dans un premier temps comme un objet diabolique au même titre que les allumettes. Mais elle continuera d'en rejeter bien d'autres. Agafia poursuit sa vie d'ermite en dépit de propositions qui lui ont été faites d'aller vivre chez des cousins. Elle sait qu'elle ne veut vivre ailleurs - elle est née dans la taïga en 1945 - au risque d'en mourir. Une personnalité forte, une âme authentique, chez une petite femme - 1,48 m - qui manie la hache, fait fuir les ours en tapant sur des casseroles, manie le fusil, construit un poulailler, et peut passer la nuit au bord du torrent pour surveiller les nasses déposées dans le torrent. Agafia est un cas "historiquement exceptionnel" que les autorités ont accepté de laisser sur "ses" terres et qui bénéficie d'une notoriété dans toute la Russie. Une très belle lecture, un monde insoupçonné, une personnalité extrêmement attachante. Des nouvelles d'Agafia, on en voudrait régulièrement. Voir moins Christiane - Le 23 octobre 2021 à 21:21