Vous êtes ici : Accueil / Pratique / Inscription

Muséum d'Histoire Naturelle

Infos pratiques

🚩60 Boulevard Risso
    06300 Nice

Téléphone et Fax :
04 97 13 46 80 (Tél.)
04 97 13 46 85 (Fax)

🕒 Horaires :
lundi au vendredi 8h - 12h / 13h30 - 17h

🚶 Accès :
bus-39488_640.png n°3,7 et 9/10 : Garibaldi-Promenade des Arts /
n°14,30 et 82
 : Boyer / n°17 et 89 : Pont Barla

symbol-39870_640.png Ligne 1 : Garibaldi
Vélos bleus6.png Stations n°25 et 86

www.lignedazur.com  www.velobleu.org

🌏 www.mhnnice.org



CATALOGUE DE LA BIBLIOTHEQUE

Tout le catalogue de la bibliothèque

Recherche avancée

Catalogue Sudoc:
www.sudoc.abes.fr

Conditions de consultation

Consultation sur place et sur rendez-vous.

Renseignements bibliographiques

par téléphone, par email (joelle.defay@ville-nice.fr), par courrier

Prêt entre bibliothèques

photocopies

Le centre de documentation du museum d'histoire naturelle

📌 Bref historique :
Deux éminents savants naturalistes niçois sont à l’origine de la création du Muséum d’histoire naturelle de Nice et de sa bibliothèque : Jean-Baptiste Vérany (1800-1865) tout d’abord, puis Jean-Baptiste Barla (1817-1896).
Bien que Vérany ait certainement possédé des ouvrages relatifs aux travaux scientifiques qui l’intéressaient, malgré nos recherches nous ne savons rien de la teneur de sa bibliothèque.
Toutefois le Muséum possède un exemplaire original de son ouvrage majeur et inégalé jusqu’ici consacré aux céphalopodes de méditerranée, publié en 1851 et comportant des planches rehaussées.
En 1846, Vérany fait don de ses collections à la ville de Nice, créant ainsi le premier musée municipal.



🔎 Les fonds :
Célèbre naturaliste Niçois, auteur de plusieurs ouvrages remarquables sur les champignons et les orchidées des Alpes-Maritimes, Jean-Baptiste Barla lèguera en 1896 à la ville de Nice une très riche bibliothèque ainsi que 6 000 aquarelles originales réalisées avec la talentueuse coopération du peintre Vincent Fossat.

Mécène éclairé, Barla n’oubliera pas d’ajouter à la donation les bâtiments qui abritent tous ces trésors et qui correspondent toujours à l’emplacement actuel du Muséum, au 60 du Bd Risso.
Depuis plus d’un siècle, le fonds initial n’a cessé de s’enrichir au fur et à mesure des divers achats ou dons de bibliothèque.

Pour ne citer que les plus importants :
- Le legs Vidal dans les années 1900
- La bibliothèque de Zoologie de Pierre Beck, Conservateur au Muséum de 1948 à 1970
- L’ achat de la bibliothèque de Géologie du Général Collignon en 1973
- L’achat de la bibliothèque de géologie structurale de Marcel Roubault en 1974
- L’achat et le don en 1975 de la bibliothèque de paléontologie de Gérard Thomel, conservateur au Muséum de 1970 à 1997
- L’achat de la bibliothèque de sédimentologie de Jean-Philippe Mangin en 1988
- Le don de la bibliothèque d’entomologie de Jean Ghesquière par le service des Espaces Verts de la Ville de Nice en 1998
- Le don de la bibliothèque de Minéralogie de Jacques-Emile Dietrich en 1999
- Depuis le début 2000, les dons France , Bernard Chassefière, Yves Chevalier, Pierre-François Bulard, Jean Polvêche, de l’Université, sont venus compléter le département Sciences de la terre de la bibliothèque.
- En 2001, les héritiers de Vérany mettent aux enchères un fonds unique dont le Musée a pu acquérir quelques ouvrages et des aquarelles originales.
- En 2000 » le don de la bibliothèque de pédologie et de botanique forestière du CNRS de Nancy, et en 2004 celui de la bibliothèque de zoologie et de sédimentologie tropicale de Bernard Thomassin sont venus enrichir le catalogue.

Chaque fonds est souvent doté d’un catalogue initial réalisé par le propriétaire de la bibliothèque. Les catalogues manuscrits, parfois très anciens sont archivés et conservés précieusement. Ils font depuis plusieurs années l’objet d’une saisie informatique méthodique.

De nombreux ouvrages se révèlent précieux et intéressants par leur rareté et leur qualité de conservation. Il faut ajouter qu’une bibliothèque scientifique, même si elle constitue un ensemble remarquable par lui-même prend une valeur inestimable quand lui est associée, dans un même lieu géographique, la collection d’échantillons qui a été à la base de la recherche entreprise et qui a généré la production des ouvrages correspondants. C’est ainsi qu’à la bibliothèque de Barla sont associés ses collections, herbiers, moulages de champignons , aquarelles et exsicata de poissons, que le Muséum possède la collection de fossiles de M. Thomel et les plus beaux échantillons de Minéralogie de M. Dietrich.

A tous les ouvrages, il faut ajouter de nombreux périodiques traitant des trois grands domaines de cette bibliothèque scientifique : la zoologie, la botanique et la géologie.
Le Muséum publie lui-même deux revues. Les Annales (revue annuelle) consacrées aux travaux de géologie, et Biocosme mésogéen (revue trimestrielle) relative a la faune et à la flore méditerranéennes .Ces deux revues servent d’échange avec des revues scientifiques du monde entier, l’Europe, les Etats Unis, l’Afrique et l’Asie, diminuant d’autant le montant des abonnements payants.