Livre

Deux villes / John Edgar Wideman

Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Edité par Gallimard. [Paris] - 2018

Voir la collection «Collection L'Imaginaire»

Autres documents dans la collection «Collection L'Imaginaire»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Reuben : roman / John Edgar Wideman | Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Livre

Reuben

Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Gallimard. [Paris] : 1994

253 p. ; 21 cm.

Deux villes : roman / John Edgar Wideman | Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Livre

Deux villes

Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Gallimard. [Paris] : 2000

277 p. ; couv. ill. ; 21 cm

Philadelphia fire : a novel / by John Edgar Wideman | Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Livre

Philadelphia fire

Wideman, John Edgar (1941-....). Auteur

Vintage. New York : 1991

1 vol. (199 p.) ; 21 cm

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • Deux villes 4/5

    DEUX VILLES de JOHN EDGAR WIDEMAN Les histoires et les lieux se chevauchent, John Africa est retrouvé dans une pelleteuse quand ils ont démoli l’immeuble, il manquait sa tête. Il s’appelait Dogman aussi, parce qu’il promenait les chiens du quartier pour quelques cents, ils s’étaient rencontrés au bar d’Edgar, il y avait beaucoup de bruit, il n’avait pas compris son nom, ils avaient dansé. En arrivant il avait reconnu la maison des grands parents pleine de ronflements, il n’y avait pas de lumière, il butait souvent dans les jouets. Il se demande si la fille avec laquelle il va coucher savait qu’il avait habité ici, à Cassina. Elle vit seule depuis que son mari est mort du sida en prison et que ses 2 garçons ont été tués par balles. Quand elle regarde les gamins jouer elle se dit que c’est peut-être l’un d’eux qui l’a fait. Dans la maison il reste seulement monsieur Mallory. Quand elle est allée chez Edgar avec la jolie robe repassée pour l’occasion, il lui a plu, elle est rentrée avec lui mais elle veut plus d’homme, c’était une fois seulement, elle veut plus pleurer, elle avait tout fait comme il faut avec les enfants et son mari, trop dur de recommencer. Des fois elle parle avec monsieur Mallory, lui aussi il a eu une vie, il en aurait des choses à dire, mais il crache ses poumons avec du sang, il aura pas le temps.., Les romans de Wideman nous plongent dans les villes américaines, dans la population noire, leur difficulté à s’extraire de la violence, à construire des vies un peu stables. Les gangs, la violence, la répression, la ségrégation sont au cœur des «deux villes », Pittsburgh et Philadelphie, Cassina cette femme jeune encore qui aura tout fait pour s’en sortir avec sa famille, qui voudrait y croire avec cette rencontre mais qui n’a plus la force. Un roman aux accents faulkneriens, pas facile à lire, on peine à se retrouver dans les images et les mots qur balance Wideman, un grand auteur afro-américain, un peu méconnu en Europe, que j’avais découvert avec le Rocking-chair qui bat la mesure, primé par un faulkner Award en 2008. Essayez le.

    M. LAVEZE Gérard - Le 09 juin 2023 à 01:00